Catégorie : Bouddhisme

Religions et croyances au Vietnam

Religions et croyances au Vietnam 35 photos – Pour rappel le Vietnam est un pays communiste. Toutes les religions y sont pratiquées : Bouddhisme assorti d’animisme comme dans chaque pays d’Asie qui a son bouddhisme spécifique Catholicisme apport de la France Culte des ancêtres Musulman ou Islam, malheureusement on ne peut plus dire Islamisme qui a pris un sens différent Caodaïsme religion qui additionne les croyances de diverses religions et qui fut un soutien très important dans le Sud du Vietnam pour ceux qui soutenaient les Américains contre le Nord je vous montre là un petit assortiment de lieux de cultes.

Continuer la lecture

Mouvement écologique bouddhiste : ordination d’arbres

Mouvement écologique bouddhiste : ordination d’arbres Dans le cadre d’un mouvement environnemental croissant en Thaïlande, un petit nombre de moines bouddhistes se sont engagés dans des projets de conservation écologique. Ces « moines écologistes » enseignent des pratiques écologiques aux agriculteurs Thaïlandais et critiquent le développement économique rapide à l’échelle nationale (qu’ils considèrent comme l’une des principales causes de la crise environnementale du pays). Un moine thaïlandais du nord a consacré une ordination d’arbre, adaptée d’un rituel bouddhiste traditionnel, pour renforcer l’engagement des villageois dans ses projets écologiques. Lire en anglais pour plus de précisions : https://www.jstor.org/stable/3773845?seq=1#page_scan_tab_contents Les moines de l’écologie croient que leur religion est intrinsèquement liée à la nature À une époque où le pape François appelle les chefs religieux à se faire les défenseurs de l’environnement, les moines bouddhistes thaïlandais répondent à l’appel. Par le biais de rituels tels que les ordinations des arbres, les moines intègrent les principes bouddhistes dans le mouvement environnemental afin d’obtenir le soutien de leurs partisans et d’encourager des pratiques durables. Bien que le bouddhisme soit généralement une religion célèbre pour son détachement de la société, les moines de l’écologie croient que leur religion est intrinsèquement liée à la nature. Avec une telle influence dans les villages de Thaïlande, les moines bouddhistes utilisent leur position pour ajouter une dimension morale unique au mouvement environnemental. Lire en anglais pour plus de précisions : https://news.mongabay.com/2018/08/ecology-monks-in-thailand/ Arbres enturbannés d’écharpes oranges Voici quelques photos d’arbres enturbannés de tissus orange (la couleur du bouddhisme). Dans Bangkok, tout particulièrement, la première raison est qu’ils se souviennent que Bangkok était une forêt il n’y a pas si longtemps (2 siècles environ) avant de devenir la capitale polluée de 20 millions d’habitants qu’elle est devenue (et qui s’enfonce dans le fleuve qui traverse toute la Thaïlande du Nord au Sud, le Chao

Continuer la lecture

Début de la diffusion du Bouddha par Açoka, empereur indien

La diffusion du Bouddha commence véritablement avec Açoka empereur maurya le premier souverain à se convertir. Il décide d’établir un dharma, une loi temporelle inspirée de la loi divine et de faire en sorte que l’ordre humain soit en harmonie avec l’ordre cosmique. Son règne est un âge d’or, pour les bouddhistes un modèle politique. Tout en tolérant les autres religions, il aurait entretenu 64 ooo moines bâtissant monastères et reliquaires. Il est à la fois un conquérant, l’incarnation du souverain bouddhiste idéal et le grand propagateur de la foi. Il patronne un concile, le troisième, qui tente, déjà de clarifier la situation doctrinale : la Samgha, la communauté, est alors divisée en 18 écoles. Açoka envoie mission sur mission pour convertir d’autres souverains : Antiochos II de Syrie, Ptolémée II d’Égypte, Magas de Cyrène, Antigone Gonatas de Macédoine, Alexandre II d’Épire, partout à travers le monde hellénique, dont lui Açoka est aussi l’héritier. Malgré tout la culture du monde méditerranéen ignorera le bouddhisme et ses idées pendant un temps incroyablement long. Après cette impulsion, doté du double soutien d’un État puissant et d’une organisation monastique efficace, le bouddhisme emprunte une voie qui le mènera au nord dans les royaumes de Bactriane et de Sogdiane et au sud dans le royaume de Ceylan. Ces deux régions seront bientôt des centres de diffusion de la doctrine et de l’art bouddhique. Si une tradition veut que des missionnaires d’Açoka soient parvenu en Birmanie et en Thaïlande, c’est cependant Ceylan qui devient un des hauts lieux du bouddhisme comme elle est le point de jonction des routes de l’Orient et de l’Occident. De plus, la monarchie cinghalaise a une chronique historique qui retrace l’histoire du bouddhisme dans l’île et ses rapports avec le monde extérieur. Mahinda, fils d’Açoka, vient lui-même prêcher sur l’île.

Continuer la lecture

Médecine douce par les Occidentaux en Thaï – 2 la médecine

Toujours dans cette même veine du retour a la nature qui plane ici (par parenthèse la ville de Chiang Mai est très polluée) je vais vous raconter deux exemples : A une table de plusieurs femmes et/ou jeunes filles + mecs Français, les commentaires allaient bon train sur les vaccinations. Bien sur contre. Chacune se vantait qu’elle n’avait fait aucun vaccin pour venir ici. – c’est bien connu les vaccins te file la maladie, et puis c’est très dangereux ils mettent que des saloperies la-dedans… j’ai vu des enfants malades a cause des vaccins – on meure aussi de la coqueluche par millions en Afrique par exemple, et la Tuberculose remonte en France, une des causes étant que les enfants ne sont plus vaccinés, et ils en meurent par milliers (comme quand on a colonisé l’Afrique au 19è, et que nous avons aussi importé dans l’Amérique du Sud, nous avons fait ainsi des millions de morts) – …. – j’ai eu un vaccin anti-tuberculose petite et ça m’a provoquée une primo-infection, ce qui de fait me protégea de la tuberculose pour toute la vie (c’était années 1940). – Ben tu vois toi aussi t’as eu la tuberculose a cause du vaccin. – Non je n’ai pas eu la tuberculose : mon corps s’est mis naturellement à fabriquer des anti-corps en très grande quantité. On m’a simplement fait passer un mois à la Bourboule. Ma sœur infirmière travaillait a ce moment-la dans un sanatorium… – … fin de la conversation. Un autre jour avec d’autres gens : – je ne prends jamais de médicaments chimiques, je me soigne a l’homéopathie ou des plantes, nos grands-mères ne se soignaient qu’avec des produits naturelles – …et les gens mourraient vers 35/40 ans, actuellement c’est plutôt vers 80 ans… la vie a doublée –

Continuer la lecture

Médecine douce par Occidentaux en Thaï -1 l’alimentation

M’entoure ici tout un tas de Français ou autres qui viennent chercher ici des « recettes » pour être bien dans sa peau, se détendre, manger sainement, se faire soigner par la médecine chinoise, etc… A part la médecine chinoise très employée dans le quotidien des autochtones, voila longtemps qu’ils ont oublié : végétarisme, bouffe bio, méditation et massage. Les Thaïs les gardent uniquement dans le but de se faire du fric auprès des Occidentaux, ma foi ils n’ont pas tord, chacun voit midi a sa porte. Mais les Occidentaux n’ont pas du tout conscience de cette état (c’est un peu comme les babas en Inde qui y cherchent la mystique…). Tous les Asiatiques du sud mangent équilibré traditionnellement, sur une base de riz sous toutes ses formes (gluant, nouilles, crêpes..) ils rajoutent des légumes et une viande (poulet, poisson, œuf, porc, crevette ; éviter le bœuf qui est dur comme du bois). Mais de plus en plus d’obèses dans les rues en Thaïlande, car sans doute ceux-ci prennent le pli venu des EU de bouffer du sucre et de la graisse. Et donc maintenant on trouve des mets lyophilisés sans : « no fat », etc.. Aussi les Asiatiques mangent à toute heure du jour, sans prêter attention à des heures précises ou un nombre de repas fixes, alors qu’en France n’importe quel médecin va vous demander si vous manger à heures régulières. A mon arrivée a Chiang Mai je suis passé par une GH ou j’ai croisé un couple de Français qui m’ont expliqué qu’ils venaient là pour la nourriture végétarienne et la sorte d’épicerie composée de gâteaux divers, de graines, de tisanes de plantes, enfin tout un tas d’assortiment étalé sur les tables ; je lui avais demandé si a la cuisine ils passaient leur temps à faire des gâteaux. Ce

Continuer la lecture