Photos en vrac de temples d’Angkor

35 photos – J’ai mis là un tas de photos qui m’ont frappé par les répétitions de certaines caractéristiques techniques surtout du site d’Angor. Mais aussi des photos que je n’ai plus su attribuer en rentrant.

Les Khmers étaient artistes en matière de construction en bois, mais pour la pierre ils montrèrent un incapacité technique. Les blocs n’étaient ni équarris ni réglés, non jointés, sans chevauchement c’est un miracle que les temples aient tenus debout. Les masses des gros murs ne sont pas homogènes, les voûtes ou frontons reposent sur des piliers se brisent sous la masse.

Les matériaux sont le grès qui s’effritent avec le temps, ou se brise ou se dégrade en lamelle. La brique est par contre bien cuite, sur place, et tient le mieux, tout aussi bien que les tuiles. La latérite est une pierre poreuse, elle sert au remplissage. Les escaliers sont partout (épuisants quand on visite), souvent à des angles abruptes.

Les fondations sont réduites : le sol est resistant, de sable argileux, et ne bouge pas.

La jungle est là, partout présente, pas loin, on la traverse sans cesse pour aller d’un temple à l’autre.