Étiquette : arbre

Mouvement écologique bouddhiste : ordination d’arbres

Mouvement écologique bouddhiste : ordination d’arbres Dans le cadre d’un mouvement environnemental croissant en Thaïlande, un petit nombre de moines bouddhistes se sont engagés dans des projets de conservation écologique. Ces « moines écologistes » enseignent des pratiques écologiques aux agriculteurs Thaïlandais et critiquent le développement économique rapide à l’échelle nationale (qu’ils considèrent comme l’une des principales causes de la crise environnementale du pays). Un moine thaïlandais du nord a consacré une ordination d’arbre, adaptée d’un rituel bouddhiste traditionnel, pour renforcer l’engagement des villageois dans ses projets écologiques. Lire en anglais pour plus de précisions : https://www.jstor.org/stable/3773845?seq=1#page_scan_tab_contents Les moines de l’écologie croient que leur religion est intrinsèquement liée à la nature À une époque où le pape François appelle les chefs religieux à se faire les défenseurs de l’environnement, les moines bouddhistes thaïlandais répondent à l’appel. Par le biais de rituels tels que les ordinations des arbres, les moines intègrent les principes bouddhistes dans le mouvement environnemental afin d’obtenir le soutien de leurs partisans et d’encourager des pratiques durables. Bien que le bouddhisme soit généralement une religion célèbre pour son détachement de la société, les moines de l’écologie croient que leur religion est intrinsèquement liée à la nature. Avec une telle influence dans les villages de Thaïlande, les moines bouddhistes utilisent leur position pour ajouter une dimension morale unique au mouvement environnemental. Lire en anglais pour plus de précisions : https://news.mongabay.com/2018/08/ecology-monks-in-thailand/ Arbres enturbannés d’écharpes oranges Voici quelques photos d’arbres enturbannés de tissus orange (la couleur du bouddhisme). Dans Bangkok, tout particulièrement, la première raison est qu’ils se souviennent que Bangkok était une forêt il n’y a pas si longtemps (2 siècles environ) avant de devenir la capitale polluée de 20 millions d’habitants qu’elle est devenue (et qui s’enfonce dans le fleuve qui traverse toute la Thaïlande du Nord au Sud, le Chao

Continuer la lecture

Bonsaï : travail des Vietnamiens

Découverte des Bonsaïs au Vietnam En décembre 2008 à l’occasion de la fin d’année selon le calendrier occidental et non celui du calendrier vietnamien, j’ai pu admirer et prendre en photos le travail professionnel et/ d’amateur des Vietnamiens sur les Bonsaïs, en fait je ne sais s’ils ne font que les exposer ou les vendre ou encore font des concours : je crois tout ça à la fois ! Bonsaï et Penjing C’est une grande tradition d’Asie venue de Chine reprise par le Japon. Mais chacun fait à sa façon. En Chine c’est le Penjing, au Japon c’est ce qu’on nomme communément en France « Bonsaï », je n’ai jamais entendu dans la langue courante en France le mot Penjing il ne doit être employé que par les amateurs/professionnels. Penjing qu’on peut traduire par « pot et paysage », c’est un mélange des deux façons que vous allez découvrir en album photo ici, une manière proprement vietnamienne d’allier les deux. Les pots sont la plupart du temps assez grands car les arbres qui y sont travaillés sont relativement « gros » et « grands ». Les ligatures faites par des fils de fer, des fils en plastique (ici rouge) et des fines cordes (sans doute du chanvre ?) prouvent que les Vietnamiens font preuve de grande patiente, tout comme dans la tradition chinoise – ce qui est moins le cas au Japon – dans la tradition chinoise comme au Vietnam les arbres sont travaillés par les ligatures, et non par les tailles comme on le fait au Japon, c’est une alliance des deux traditions car je n’ai pas vraiment vu de paysage, par contre ils sont tous ligaturés et un peu taillés. Personnellement n’ayant jamais fait de ni l’un ni l’autre de ma vie je ne sais ce qui demande plus de patiente ? un bonsaï ou un

Continuer la lecture