Étiquette : bambou

Chiang Mai, fête des fleurs et chars de fleurs et graines

Chiang Mai, fête des fleurs et chars de fleurs et graines 24 photos – Le jour de la fête des fleurs des chars défilent dans les rues de Chiang Mai. Ils sont faits de fleurs, de graines, les structures sont en bambou. Ils sont préparés de longue date, qu’on voit ici. Ce qui est appelé sous le terme générique de fleurs sont souvent des graines dites exotiques, des branchages, des feuilles exotiques donc grandes. Comme tous les chars de fleurs du monde ils représentent des scènes de la vie ou de la politique. Les couleurs sont très variées, beaucoup de vert de toutes nuances. L’intérêt du bambou pour les structures est qu’il se travail facilement. Une fois le défilé terminé les chars séjournent dans un grand parc et les Thaïlandais et touristes viennent là se promener pour les admirer. Les artisans amateurs artistes fabricant les chars Il se trouve que je fus dans une guest house où des « faiseurs de chars » logeaient, car ces créateurs viennent de toute la Thaïlande pour faire leur char. Leur projet était de faire une main et un éléphant. C’est la progression de cette invention que l’on voit ici en photos. La main est en carcasse de bambou. Malheureusement j’ai du louper son recouvrement de papier… par contre on le voit pour l’éléphant qui est de la même technique.

Continuer la lecture

Thaïlande: le chant protestataire Mo Lam face à la modernité et à la censure

Mo Lam Dans un sourire édenté de nonagénaire, Gaew entonne un chant Mo Lam: cette musique des campagnes de Thaïlande a su s’adapter à la modernité et se moquer des élites conservatrices de la capitale. Mais elle se retrouve face au défi de la censure militaire. A l’origine, la musique Mo Lam avait été développée pour propager les croyances bouddhistes auprès des paysans analphabètes de cette région rurale pauvre de l’Isan, dans le nord-est de la Thaïlande. Mais les paroles de ces chants traditionnels se sont au fil du temps chargées d’humour, se mettant à raconter histoires d’amours contrariées, difficultés de la vie à la campagne et remous politiques. Aujourd’hui, une variante moderne de Mo Lam funk est populaire auprès des jeunes, au grand dam des puristes. Mais les voix discordantes ont bien du mal à se faire entendre depuis un coup d’État militaire à Bangkok en 2014. En particulier dans le nord et le nord-est de la Thaïlande, cœur historique des partisans du gouvernement renversé de Yingluck Shinawatra. «Le Mo Lam, c’est notre histoire, notre culture», ancrée dans le fait que jusqu’au siècle dernier l’Isan échappait au contrôle de la monarchie absolue thaïe, explique Gaew Sornthunthue, âgé de 96 ans. «Quand j’étais jeune, j’ai appris la musique Mo Lam sous les arbres, dans les champs de riz, quand je surveillais buffles et vaches», ajoute-t-il dans le dialecte de l’Isan. Pour les habitants de cette région qui émigrent par millions à Bangkok, en quête de travail, le Mo Lam incarne une identité régionale qui reste forte malgré une modernisation récente. «Nous utilisons le Mo Lam pour parler, débattre, nous exprimer et réfléchir sur nos vies et nos traditions», explique Sarawoot Srihakot, professeur de musique du village de Gaew, voyant dans le chant Mo Lam l’ancêtre des télévisions partisanes actuelles. Le

Continuer la lecture

Pâtés impériaux thaï et leur sauce

Pâtés impériaux thaï et leur sauce Ne pas faire la confusion entre pâtés impériaux et rouleaux de printemps. La traduction anglaise (Spring rolls) prête à confusion. Les rouleaux de printemps sont crus, les pâtés impériaux sont cuits frits, en thaï Paw Pia Tod. Ingrédients : 10 gr de champignons noirs 10 gr de vermicelles de riz humidifiés 2 cuillère à café d’huile végétale 1/4 cuillère à café de sucre 2 oignons jeunes hachés 10 gr de carottes hachées 2 cuillère à café de farine de maïs crêpes de riz humidifiées poivre blanc fraîchement moulu 1 ou 2 gousses d’ail 10 gr de germe de soja 1 cuillère à café de sauce de soja 1 cuillère à café de sauce d’huitre 10 gr de pousse de bambou 2 cuillère à café d’eau Recette : humidifier les vermicelles et les couper en tronçons d’environ 5 cm chauffer l’huile dans le wok (ou une poêle), mettre l’ail et frire 30 secondes mettre les carottes, le bambou, le vermicelle, les champignons, les germes de soja, les oignons. Assaisonner avec les sauces (soja, huitre), le sucre, le poivre, mettre la farine dans un petit bol et mélanger avec un peu d’eau pour faire une pâte placer une cuillère sur le bord de la crêpe tourner le bord de la crêpe, répartir les ingrédients au fur et à mesure et tourner la crêpe sans oublier la pâte de maïs (qui aide à maintenir le tout), et continuer jusqu’à la fin. chauffer l’huile dans le wok. Chauffer à feu doux, puis monter le feu et faire frire le rouleau jusqu’à ce qu’il devienne marron retirer et poser sur un papier absorbant. Servir chaud avec la sauce chili selon le goût de chacun et la sauce dont recette suit Les voici présenter dans leurs états successifs : Sauce

Continuer la lecture

Temple Phan Tao à Chiang Mai

Temple Phan Tao 14 photos – Ce temple Phan Tao a une particularité il est en bois, et ses chedis (stupas en Inde) sont en bambous. Ce sont comme des symboles de modestie, rien qui veuille en jeter plein la vue comme on voit ordinairement dans les temples couverts d’or. Ici c’est le symbole de ce qu’est d’abord une religion : une retenue. Malgré tout l’autel est rehaussé par un bouddha recouvert d’or, et l’intérieur est assez semblable aux autres temples avec des colonnes elles aussi décorées d’or. Style Khmer L’entrée principale extérieure est d’un style Khmer, comme ce que l’on trouve à Angkor, tradition reprise sous différentes formes dans les temples thaïlandais. Il faut savoir que les Siamois ont fait partis de l’ensemble Khmer, et même s’ils en refusent l’origine, ils gardent cette influence, que dans certains musées de Thaïlande ils revendiquent comme étant de leur fait : ce seraient eux, Siamois, les créateurs et protagonistes d’Angkor. D’où les contestations incessantes de frontières de la part de la Thaïlande avec le Cambodge (Thaïlande qui de plus cacha les meurtriers et coupables de crimes contre l’humanité au Cambodge). École de moines Ce temple contient, comme beaucoup de temples en Thaïlande une école de moines bouddhistes, ici on peut les voir jouant gaiment. Vers le fond du terrain du temple on remarque, au-delà d’un ruisseau, une partie garnie de fleurs où trône un bouddha couvert d’or. Et sur un côté caché un bouddha couvert de rouge ayant une figure non commune. Voici la galerie photos

Continuer la lecture