Étiquette : Bhumibol Adulyadej

Le roi en Thaïlande Bhumibol Adulyedj

Bhumibol Adulyedj L’immense majorité des Thaïlandais n’a pas connu d’autre souverain : Bhumibol Adulyedj a été appelé au trône en…1946. Son image tutélaire a accompagné leur vie et il n’est pas question de lui manquer de respect. L’article 112 du code pénal est très clair à cet égard : il réprime très sévèrement tout acte de lèse-majesté. Le roi est celui qui bannit ce qui doit être banni : circulez, il n’y a rien à ajouter… L’application de cet article 112 qui stupéfie les occidentaux s’est d’ailleurs plutôt durcie à la fin de la vie du vieux roi. C’est un des paradoxes du roi. Il a joué la présence familière auprès de son peuple mais il a aussi creusé la distance entre le commun de ses sujets et son statut particulier de maître de leurs existences. Son long règne est d’ailleurs bien difficile à interpréter. Roi constitutionnel, il aurait voulu élargir son influence mais il n’a joué de rôle régulateur déterminant qu’en de rares occasions. Au total, il a très longuement cohabité avec des régimes militaires : 70 ans de règne, 19 coups d’état ! De même, il a fait mettre en avant sa simplicité mais sa fortune s’est arrondie au point d’être devenue, de loin, la plus importante possédée par un monarque dans le monde. Bhumibol, habité lui-même par la contradiction, n’a pas nécessairement réussi à demeurer la figure unificatrice qu’il disait incarner. Il est vrai que, depuis les années 2000, la Thaïlande est fortement polarisée politiquement. Le fils Rama X Le règne de Rama X qui va commencer permettra, par contraste, de faire le bilan de celui de Rama IX ! A 65 ans, le fils du défunt s’affiche comme un play-boy à l’européenne. S’il dissimule comme son père ses intentions véritables, ce sera sous une toute autre

Continuer la lecture
Deuil National Rues Thailande Janvier 2008

Thaïlande : inconnu après la mort du roi Bhumipol

C’est sans doute l’image que la Thaïlande aurait voulu laisser au monde de son monarque, Bhumibol Adulyadej, décédé ce jeudi à l’hôpital Sirijaj, à Bangkok, à l’âge de 88 ans, des suites d’une insuffisance rénale. En juin 2006, alors que tout le royaume célébrait les soixante ans du règne, Bhumibol était apparu au balcon de la salle du trône, vêtu d’un lourd manteau d’or, aux côtés de la reine Sirikit. Lentement, il avait levé la main pour saluer son peuple et avait esquissé un léger sourire. Face à lui, une foule de plusieurs centaines de milliers de personnes brandissait des portraits à son effigie et criait «Longue vie au roi !». L’émotion était telle que beaucoup de participants, vêtus de tenues jaunes – la «couleur du roi» –, ne pouvaient s’empêcher de pleurer. Et les observateurs étrangers étaient alors bien obligés de constater l’amour unanime, inconditionnel de tout un peuple pour un monarque quasi-divinisé, à la fois incarnation de Bouddha sur terre et «seigneur du territoire et de la vie» dans la tradition hindouiste. Magie brisée Mais entre le jubilé d’or de 2006 et 2016, le chaos qui a prévalu dans le monde politique thaïlandais a abouti à une érosion du prestige de la famille royale. L’image de Bhumibol a été utilisée sans vergogne par les Chemises jaunes, les opposants au populaire Premier ministre Thaksin Shinawatra qui a dirigé le pays de 2001 jusqu’au coup d’Etat de 2006. Le roi a entériné ce coup d’Etat ainsi que le putsch du 22 mai 2014 qui a éjecté un autre gouvernement pro-Thaksin. Cette politisation du monarque, plus ou moins à son corps défendant, a brisé une certaine magie. Bhumibol n’est plus apparu comme le ferment national de l’ensemble du peuple thaïlandais, mais simplement comme l’idole adulée d’une partie, majoritaire sans aucun doute, de la population. Les Chemises rouges, ou partisans

Continuer la lecture

Détérioration de la santé du roi de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej

Détérioration de la santé du roi de Thaï Les nouvelles du roi Rama IX de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej, âgé de 88 ans, ne sont pas bonnes. Le palais a indiqué ce mardi que les médecins «contrôlaient étroitement» la santé de Bhumibol Adulyadej qui, hospitalisé pour des troubles cardiaques et respiratoires, souffre actuellement d’une forte fièvre. Le 11 janvier dernier, le roi de Thaïlande, dont le 88e anniversaire a été fêté le 5 décembre 2015, avait brièvement quitté l’hôpital Siriraj situé dans le centre de Bangkok, le temps d’une «promenade» dans son palais Chitralada. Sa sortie précédente remontait au mois de juin 2015. Mais en cette mi-février, l’état de santé du plus vieux monarque en exercice dans le monde inquiète plus que jamais son peuple. Le Palais a en effet indiqué ce 17 février que Bhumibol Adulyadej, hospitalisé pour des troubles cardiaques et respiratoires, est sous étroit contrôle des médecins. Et ce depuis la veille, en raison d’une forte fièvre et d’irrégularités de sa respiration. Le communiqué précise qu’«une équipe de médecins royaux (lui) administre régulièrement une solution d’antibiotiques par voie intraveineuse, et (lui) assure continuellement un apport en oxygène». Les services de la royauté signalent en outre qu’un trouble cardiaque diastolique lui a été diagnostiqué la semaine dernière. Une des lois de lèse-majesté les plus sévères du monde La monarchie thaïlandaise est protégée par une des lois de lèse-majesté les plus sévères du monde, ayant pour conséquence une importante autocensure des médias, y compris étrangers. Cet été, un homme a été condamné à 30 ans de prison et une femme à 28 ans après avoir publié plusieurs messages sur Facebook jugés insultants pour la famille royale. Depuis le coup D’État de mai 2014, réalisé par les militaires au nom de la défense de la monarchie, les affaires de lèse-majesté se

Continuer la lecture