Étiquette : ouvriers

Le Qatar et la Thaïlande placés en liste rouge pour trafic humain

Le département d’État américain a placé la Thaïlande et le Qatar sur liste rouge pour trafic humain. Les conditions subies par les salariés relèvent de l’esclavage moderne, selon les autorités américaines. Le département d’État a inscrit, vendredi 20 juin, le Qatar et la Thaïlande sur la liste rouge des pays concernés par le trafic d’êtres humains. Les conditions dans lesquelles vivent les salariés dans les deux pays relèvent, selon lui, de l’esclavage moderne. Thaïlande au plus bas rang du trafic La Thaïlande a été reléguée au plus bas rang de la liste du département d’État. Elle n’est désormais pas mieux considérée que la Corée du Nord, l’Iran ou l’Arabie saoudite, au vu de la façon dont elle traite ses salariés et les protège contre les abus. Le Qatar est à peine au-dessus et rejoindra la Thaïlande si les conditions offertes aux travailleurs ne s’améliorent pas. « Il ne peut pas y avoir d’impunité pour ceux qui trafiquent avec les êtres humains. Cela doit cesser. L’esclavage bafoue les droits humains », a déclaré le secrétaire d’État américain, John Kerry. Selon lui, les consommateurs doivent aussi prendre leurs responsabilités dans la lutte contre les trafics humains. « C’est le rôle de chacun de s’assurer que ce que nous achetons n’a pas été fabriqué dans des conditions de travail forcé », a-t-il insisté. Qatar : Népalais en état d’esclavage De nombreuses enquêtes ont mis en lumière les situations effroyables dans lesquelles travaillent les salariés en Thaïlande comme au Qatar. Ce dernier est accusé notamment pour les conditions dans lesquelles sont réalisés les chantiers en prévision de la coupe du monde de football en 2022. Des centaines d’ouvriers, en particulier népalais, y ont trouvé la mort et vivent dans un état d’esclavage, privés de tout y compris du droit de repartir dans leur pays. Lire dans le Guardian

Continuer la lecture

Lutte des classes en Thaïlande

Préambule Je vous livre ici mon point de vue (personnel donc) sur ce qui se passe en Thaïlande depuis plusieurs années. D’abord ils vous faut oublier nos références « gauche » et « droite » (références de la Révolution française adoptées par le monde entier : à gauche de l’Assemblée révolutionnaire les Montagnards, à droite les Royalistes), elles n’existent pas en Thaïlande. Cependant on les retrouve dans les classes sociales concernées. Les informations que je vous livre ici sont pour partie sur le vif (échanges de Thaï avec moi, lecture du Bangkok Post, impressions et visuelles) et une sorte de bilan que j’en ai tiré personnellement après évolutions que je vous livre. ____________________________ La première fois que j’ai appris concrètement ce qui se passait en Thaïlande date de l’automne 2008 Voyant tous ces « braves gens » motivés, qui de plus, intéresses par la présence d’une Occidentale dans leur occupation m’ont donné une vidéo montrant les brutalités policières, j’ai eu de la sympathie pour eux, je trouvais leur gouvernement si brutal à leur égard que cela ne pouvait que forcer ma sympathie. Ces occupants montraient de plus une adhésion inconditionnelle au roi dont je n’avais que des informations orientées, mais ne le savais pas encore, : j’étais persuadé que ce roi, que tous les Thaïlandais vénéraient, ne voulait que le bien de sa population. J’avais entendu qu’il avait fait « du bien » à sa population. Tous ces gens n’avaient pas encore pris le nom de Chemises Jaunes. Le Jaune est la couleur préférée du roi c’est pourquoi ils l’adoptèrent quelques temps plus tard, dans un premier temps les partisans de ce courant politique portaient des teeshirts jaunes dans les rues. Au fil des années j’ai mieux connu les Thaïlandais, surtout par observations, car je ne connais pas un mot de leur langue et eux 3 mots d’anglais : il est

Continuer la lecture