Étiquette : santé

Médecine douce par les Occidentaux en Thaï – 2 la médecine

Toujours dans cette même veine du retour a la nature qui plane ici (par parenthèse la ville de Chiang Mai est très polluée) je vais vous raconter deux exemples : A une table de plusieurs femmes et/ou jeunes filles + mecs Français, les commentaires allaient bon train sur les vaccinations. Bien sur contre. Chacune se vantait qu’elle n’avait fait aucun vaccin pour venir ici. – c’est bien connu les vaccins te file la maladie, et puis c’est très dangereux ils mettent que des saloperies la-dedans… j’ai vu des enfants malades a cause des vaccins – on meure aussi de la coqueluche par millions en Afrique par exemple, et la Tuberculose remonte en France, une des causes étant que les enfants ne sont plus vaccinés, et ils en meurent par milliers (comme quand on a colonisé l’Afrique au 19è, et que nous avons aussi importé dans l’Amérique du Sud, nous avons fait ainsi des millions de morts) – …. – j’ai eu un vaccin anti-tuberculose petite et ça m’a provoquée une primo-infection, ce qui de fait me protégea de la tuberculose pour toute la vie (c’était années 1940). – Ben tu vois toi aussi t’as eu la tuberculose a cause du vaccin. – Non je n’ai pas eu la tuberculose : mon corps s’est mis naturellement à fabriquer des anti-corps en très grande quantité. On m’a simplement fait passer un mois à la Bourboule. Ma sœur infirmière travaillait a ce moment-la dans un sanatorium… – … fin de la conversation. Un autre jour avec d’autres gens : – je ne prends jamais de médicaments chimiques, je me soigne a l’homéopathie ou des plantes, nos grands-mères ne se soignaient qu’avec des produits naturelles – …et les gens mourraient vers 35/40 ans, actuellement c’est plutôt vers 80 ans… la vie a doublée –

Continuer la lecture

Médecine douce par Occidentaux en Thaï -1 l’alimentation

M’entoure ici tout un tas de Français ou autres qui viennent chercher ici des « recettes » pour être bien dans sa peau, se détendre, manger sainement, se faire soigner par la médecine chinoise, etc… A part la médecine chinoise très employée dans le quotidien des autochtones, voila longtemps qu’ils ont oublié : végétarisme, bouffe bio, méditation et massage. Les Thaïs les gardent uniquement dans le but de se faire du fric auprès des Occidentaux, ma foi ils n’ont pas tord, chacun voit midi a sa porte. Mais les Occidentaux n’ont pas du tout conscience de cette état (c’est un peu comme les babas en Inde qui y cherchent la mystique…). Tous les Asiatiques du sud mangent équilibré traditionnellement, sur une base de riz sous toutes ses formes (gluant, nouilles, crêpes..) ils rajoutent des légumes et une viande (poulet, poisson, œuf, porc, crevette ; éviter le bœuf qui est dur comme du bois). Mais de plus en plus d’obèses dans les rues en Thaïlande, car sans doute ceux-ci prennent le pli venu des EU de bouffer du sucre et de la graisse. Et donc maintenant on trouve des mets lyophilisés sans : « no fat », etc.. Aussi les Asiatiques mangent à toute heure du jour, sans prêter attention à des heures précises ou un nombre de repas fixes, alors qu’en France n’importe quel médecin va vous demander si vous manger à heures régulières. A mon arrivée a Chiang Mai je suis passé par une GH ou j’ai croisé un couple de Français qui m’ont expliqué qu’ils venaient là pour la nourriture végétarienne et la sorte d’épicerie composée de gâteaux divers, de graines, de tisanes de plantes, enfin tout un tas d’assortiment étalé sur les tables ; je lui avais demandé si a la cuisine ils passaient leur temps à faire des gâteaux. Ce

Continuer la lecture

Malades et vieux le plus fort est le gout de voyager

Malades et vieux Pire que moi existe, je l’ai rencontre hier. Elle, un peu plus de 80 ans, lui 85 est atteint d’une maladie de cœur et surtout d’un cancer généralisé, peu importe jusqu’au bout ils parcourent l’Asie. Il y a trois ans son médecin lui laissait entendre qu’il ne lui restait plus que 6 mois, son cancer de la prostate, pris un peu tard, s’était généralisé ; cela ne l’empêcha pas de partir, comme d’habitude vers l’Asie, et surtout cette Chine qu’il aime et admire. Un peu plus tôt il avait fait un infarctus grave en Chine, dans un village perdu, puis rapatrie sur la ville la plus proche, une femme médecin chinoise l’avait veille jour et nuit, auscultant ses pouls plusieurs fois par heure elle l’avait sauve ; plus tard direction Hong Kong puis la France : aussitôt rétabli, il repartit avec sa femme. Ils sont en pleine forme, je peux vous l’affirmer, à le voir personne n’imaginerait son état, sa tête est claire, une canne car un genoux opéré il y a peu, ils sont pleins de projets pour cette année. Il sont reste 3 mois en France cet été, ils n’ont plus de « chez eux » en France, ils vont d’amis en hôtel, leurs affaires repartis chez les uns les autres. Voyager en Asie Nous nous trouvons d’accord sur bien des points, la Chine est leur point de mire, un peu comme moi, sauf qu’ils l’ont fréquente souvent dans de longues périodes ; ils me décrivent les Chinois chaleureux et cultives, bien plus que les Thaï, ils seraient prêts a m’entrainer sur ces routes, pour l’instant j’ai un autre projet (Na Trang), on verra plus tard. Comme moi ils se moquent des Occidentaux « illuminés » adeptes d’un bouddhisme qui n’existe pas, comme moi ils disent que Bouddha est

Continuer la lecture

Se soigner en Asie…les dents, la peau, les yeux

Les dents Les dentistes Français sont nullissimes et je sais de quoi je cause moi qui par leur faute n’ai plus beaucoup de dents, je viens d’en avoir encore la confirmation depuis quelques mois. Ayant mal à une dent du bas en juillet, je prends rendez-vous – en France – pour 3 ou 4 semaines plus tard…pas de disponibilité avant ! Je dis au dentiste à quelle dent j’ai mal, il regarde : – vous n’avez rien – mais j’ai mal – mais vous n’avez rien… je reste fermement assise dans son fauteuil décidée à y rester tant qu’il ne m’aura pas soigné. Résigné il se décide à faire une radio…la carie était bien avancée au point qu’il a du la dévitaliser Avant de le quitter je lui demande de regarder toute ma bouche : – tout va bien Il me donne un autre rendez-vous auquel je n’irai pas. Arrivée en Thaïlande deux mois plus tard, je prends un rendez-vous dans un hôpital Adventiste « rayon » dentiste. On m’ausculte… pleins de dents ne vont pas ! On me donne un autre rendez-vous pour le lendemain pour une incisive. Je suis restée 2 fois 1 heure pour les soins à cette incisive (dévitalisation, pivot) pour laquelle on m’a demandé si je « voulais la garder, car elle va casser bientôt« …l’incisive d’à côté ne va pas bien non plus mais en moins grave, soins aussi, et toutes les dents du bas qui me restent sont atteintes pas la carie aussi… le dentiste Français était un con dangereux… J’ai tout expliqué au dentiste Thaï ma colère contre les dentistes Français, que deux mois plus tôt un des leur m’avait affirmé que tout était sain dans ma bouche…le résultat c’est que par leur faute me voilà avec deux appareils dentaires…   La Peau J’ai aussi été

Continuer la lecture

Moeurs et vie quotidienne d’un Thaïlandais

Vie quotidienne d’un Thaïlandais Pour compléter le billet précédent, il me semble utile de décrire la vie quotidienne pratique d’un Thaïlandais, ses mœurs, sa manière d’être à l’autre (avec quelques comparaisons) : peu de différence entre le dedans et le dehors, ils sont chez eux autant dehors que dedans, c’est pourquoi le lieu d’habitation a moins d’importance que pour nous. Ils sont souvent dehors discutant, autour d’un plat (riz gluant, viande/poisson cuit au charbon de bois, légumes verts crus, ou une soupe, ou du riz garni d’une viande/poisson saucée-épicée) ou d’un verre de bière avec de la glace ou d’alcool à 35° étendu d’eau et de glace, ou ils s’arrêtent pour parler avec les voisins alentours, debout dans la rue par groupe, toujours gais, ce qui fait que les quartiers et les rues sont toujours vivants (sauf dans le quartier sud Silom où sont les tours) l’équilibre alimentaire naturel est en cours de changement, influencé par la nourriture américaine qu’ils fantasment (sodas, sucreries, chips, hot dog) et la minceur naturelle se transforme en obésité des jeunes la moyenne de l’âge de la mortalité est presque identique à celle de la France (79 ans) ils se déplacent toujours lentement (chaleur oblige), marcher vite serait dangereux pour la santé, ils doivent le savoir instinctivement leur perception de la température comporte peu d’amplitude : ils ont froid sous 30 ° et mettent une veste de coton, trop chaud à 35 ° = 5° d’amplitude (nous supportons en France entre 28°>-5° = 33° d’amplitude) la différence est totalement intégrée : beaucoup de transsexuels (maquillés, habillés en femme avec talons ou pas, mettant une poitrine en valeur ou pas), des vieux boitant ou tordus mais actifs, des débiles légers ou dérangés mentalement, toute cette différence humaine est intégrée à la vie quotidienne, chacun étant comme

Continuer la lecture